En mars dernier, à Paris, un jeune homme de 24 ans a perdu la vie après avoir pris par erreur de la GBL. Ce solvant industriel, utilisé pour ses effets euphorisants, s’invite de plus en plus dans les soirées de la capitale, et charme les jeunes consommateurs.

Lire la suite : GRAND ANGLE – La GBL, drogue accessible et pas chère, fléau des nuits parisiennes

(Vu 0 fois)