Les jurés de la cour d’assises de Montpellier, ont suivi les réquisitions de l’avocate générale Manon Brignol pour qui, ce vendredi matin, la culpabilité de Jean-Louis Cayrou ne faisait aucun doute. Elle avait mis l’accent sur un mobile sur fond d’une froide vengeance de la part d’un homme qui n’a pas accepté la rupture imposée et avait requis, comme pour la condamnation en première instance, 30 ans de réclusion criminelle, dont vingt années…

Lire la suite : Villefranche-de-Rouergue. Affaire Wilson : Jean-Louis Cayrou condamné à 30 ans de réclusion criminelle

(Vu 0 fois)