500 gr de résine de cannabis cachés dans des chaussettes, 10 000 € en liquide dans une boîte à chaussure, un fusil… La découverte fortuite des policiers montalbanais au domicile d’un épicier dont la femme les a joints pour des violences conjugales, s’apparente plutôt à un trafic de stupéfiant. Extrait de sa cellule, Karim, 38 ans, gérant d’une épicerie de nuit à Montauban, est jugé, avec sa compagne, en comparution immédiate, vendredi. Des…

Lire la suite : Montauban. Montauban : « Dans votre épicerie, le chien anti-stup est devenu fou »

(Vu 0 fois)