Le président de la République Emmanuel Macron s’est entretenu avec Jean-Pierre Pernaut sur TF1 ce jeudi. Lors de cet entretien, le chef de l’Etat a fait deux concessions notamment sur la réforme des 80 km/h qu’il testera pendant deux ans. Puis, il a également reconnu que la dette de la SNCF devait être prise en charge par l’Etat. Pour Christophe Barbier, éditorialiste politique pour BFMTV, Emmanuel Macron a ainsi « reconnu la colère de la France d’en bas ». 

Lire la suite : EDITO – "C’est un Président qui a reconnu la colère de la France d’en bas"

(Vu 0 fois)