Interrogée sur les blocages qui visent certaines universités françaises lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, Frédérique Vidal a refusé de parler d’une « mobilisation étudiante » mais évoque « un retour d’une certaine extrême-gauche et d’une certaine extrême-droite qui cherchent à en découdre ».

Lire la suite : "A Tolbiac, un petit groupe radical profite du moment pour se donner une tribune", estime la ministre de l'Enseignement supérieur

(Vu 0 fois)