Beaucoup de gorges nouées hier au tribunal de Rodez en écoutant les témoignages de la veuve et de la mère de Benoît Vautrin, percuté par la voiture de l’accusé. Une matinée consacrée à l’humain et une après-midi à la technique. Deux manières d’aborder la mort tragique du policier Benoît Vautrin, fauché dans sa 37e année, lors d’un banal contrôle de vitesse où un conducteur n’a pas voulu obtempérer. C’est la veuve de Benoît Vautrin qui…

Lire la suite : Aubin. Procès du jeune conducteur : émotion à l'évocation de la mémoire du policier décédé

(Vu 0 fois)