Rahim Namazov montre ses deux blessures par balle dans le dos. Encore sous le choc, ce solide azéri de 40 ans, originaire d’Azerbaïdjan et que nous avons rencontré, tressaute au moindre bruit suspect et avale des somnifères pour évacuer cette terrible journée de vendredi 30 mars où sa femme, Aïda, 39 ans, a été tuée devant leur domicile de Colomiers.Un tireur à ouvert le feu pour les abattre. Lui s’en est sorti miraculeusement. Ce réfugié…

Lire la suite : Colomiers. Le réfugié politique azéri blessé par balles à Colomiers dénonce "un attentat politique"

(Vu 1 fois)