Nadya Suleman avait défrayé la chronique lorsqu’elle avait choisi, en 2009, de donner naissance à des octuplés obtenus par insémination artificielle. S’en était suivie une descente aux enfers pour celle qui avait hérité du surnom peu flatteur d’«Octomom». Aujourd’hui, Nadia revient sur son passé, ses regrets et sa rédemption.

Lire la suite : Son passé dans le porno, ses octuplés et ses 14 enfants, ses envies suicidaires…: les confidences de Nadya Suleman sur son passé d’«Octomom»

(Vu 2 fois)