Le député de Seine-Maritime du Groupe de la gauche démocrate et Républicaine Jean-Paul Lecoq, a demandé mardi la nationalisation du cimentier Lafarge, soupçonné d’avoir financé Daesh en Syrie afin de préserver son activité dans la région. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, lui a répondu que ce n’était pas « la nationalisation de Lafarge qui répondra aux accusations de financement terrorisme qui pèsent contre ce groupe », mais seule « la justice », qui a déjà été saisie.

Lire la suite : Bruno Le Maire: "Ce n'est pas la nationalisation de Lafarge qui répondra aux accusations de financement de terrorisme qui pèsent contre ce groupe"

(Vu 2 fois)