Lorsque Jean Paul, la victime s’approche à la barre du tribunal il est quelque peu dépité même s’il ne souhaite pas accabler Damien, le prévenu auteur de cambriolage, traduit en comparution immédiate : «Le jeu n’en valait pas la chandelle» précise-t-il. Ce quincaillier, négociant en bois demeurant à Lilhac a subi quatre cambriolages en quatre mois. Préjudice de 500 euros la première fois en juin ; 80 euros, 1 carabine, 1 fusil et 1 bouteille…

Lire la suite : Saint-Gaudens. Un quincailler cambriolé quatre fois en quatre mois

(Vu 1 fois)