L’incendie criminel contre la brigade de gendarmerie de Meylan (Isère) – plus d’un mois après un incendie similaire – visait cette fois «directement» les militaires et leurs familles selon le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat qui mettait en garde contre une escalade «inquiétante». L’incendie de quatre voitures et d’une moto dans l’enceinte de la gendarmerie vers 3 h 35 aurait pu avoir des conséquences «dramatiques» si…

Lire la suite : Deuxième incendie en un mois à la gendarmerie

(Vu 4 fois)