En trois ans, 6.260 crimes et délits ont pu être résolus grâce à l’échange international de données ADN, selon des chiffres de l’Institut National de Criminalistique et de Criminologie (INCC) rapportés par les journaux de Mediahuis lundi. Il s’agit de vols, de meurtres et d’affaires de mœurs, entre autres.

Lire la suite : Grâce à l’échange international de données ADN, 6.260 crimes et délits ont pu être résolus depuis 2014

(Vu 4 fois)