L’agression de la députée des Hauts-de-Seine Lauriane Rossi, un mois et demi après celle de Nathalie Kosciusko-Morizet, dénote une méfiance grandissante envers les politiques. S’il ne justifie en rien la violence, c’est le premier sentiment évoqué par les Français concernant leurs élus, selon une étude menée en janvier. Une réponse suivie de près par le « dégoût ». Une situation que le président Emmanuel Macron souhaiterait améliorer avec le « projet de loi sur le rétablissement de la confiance dans l’action publique ».

Lire la suite : Agression d’une députée LREM: comment expliquer cette violence grandissante?

(Vu 2 fois)