Le 23 avril dernier, jour du premier tour de l’élection présidentielle, une jeune femme d’une trentaine d’années vêtue d’une cape et d’un voile blanc, se réfugie dans la grotte dite de la vierge, à Rennes-le-Château (Aude) à proximité de l’église, et se met à téléphoner longuement et à voix haute en arabe, devant des touristes médusés. Puis, elle rentre tranquillement dans l’église, sort une hache de son sac et se met à frapper sur le célèbre…

Lire la suite : Rennes-le-Château. Jugée pour avoir décapité le diable rouge

(Vu 6 fois)