En difficulté financière et interdit bancaire, un couple de Vaux-sous-Chèvremont a répondu positivement à un brouteur beninois qui leur proposait un crédit. Leur maison a dû être vendue! Plus généralement, ce phénomène explose en Belgique.

Lire la suite : Ruinés par une arnaque africaine, Carmen et Mathieu ont dû vendre leur maison de Vaux-sous-Chèvremont!

(Vu 12 fois)