Voilà cinq semaines que les députés arpentent le palais Bourbon et ses horaires pour le moins fluctuants. « C’est un rythme que j’ai pris. J’en suis personnellement à ma deuxième nuit de travail. Pour des gens qui viennent d’arriver, c’est sans doute un peu compliqué mais il fallait peut-être se renseigner avant », sourit un Julien Aubert, député LR du Vaucluse, un peu taquin.

Lire la suite : La fatigue monte chez les députés

(Vu 2 fois)