L’Hémicycle a été ce mercredi soir le théâtre de plusieurs incidents de séance. La cause ? L’élection du « constructif » Thierry Solère à la questure. Ce poste, prestigieux, est traditionnellement réservé à l’opposition. Le groupe LR s’est indigné de cette élection, retirant ses candidats à la vice-présidence de l’Assemblée. Une décision qui a paralysé l’Assemblée plusieurs heures, jusque tard dans la nuit. Finalement, six vice-présidents ont été élus… donc cinq venant d’En Marche, et la séance houleuse s’est terminée à 00h35.

Lire la suite : Folle soirée à l'Assemblée nationale

(Vu 3 fois)