Le chef de l’État réunira le Parlement en Congrès le lundi 3 juillet. Il s’exprimera depuis Versailles, à la veille du discours de politique générale prévu par Édouard Philippe. Une annonce qui divise les députés. Si Olivier Faure, président de groupe la Nouvelle Gauche à l’Assemblée, voit dans cette initiative l’expression d’une volonté de « démocratie plébiscitaire », Thierry Solère des Constructifs se dit lui « très heureux ». « L’idée qu’une fois par an, le président vienne s’exprimer devant la représentation nationale me paraît simple, transparent et moderne », a-t-il dit, ce mercredi 28 juin.

Lire la suite : Macron devant le Congrès: ce qu’en pensent les députés

(Vu 3 fois)