Entre l’amour et la haine, il n’y a parfois qu’un pas. Autrefois électrice et sympathisante d’extrême droite, Béatrice Huret, 45 ans, est accusée d’avoir aidé un Iranien dont elle se dit amoureuse à avoir traversé la Manche. À partir de demain, elle devra se défendre devant le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-mer qui l’accuse d’avoir organisé «le passage d’étrangers au Royaume-Uni en assurant leur prise en charge en bande organisée». Car…

Lire la suite : Procès : elle passe du FN à Calais «par amour»

(Vu 7 fois)