«À aucun moment je n’ai frappé ou même eu la volonté de frapper Mme Kosciusko-Morizet», a martelé lors d’une conférence de presse Vincent Debraize, 55 ans, maire de Champignolles (Eure) accusé d’avoir agressé NKM alors qu’elle distribuait des tracts sur un marché à Paris entre les deux tours des élections législatives. L’altercation avait provoqué la chute et le malaise de la candidate LR qui avait été hospitalisée. «En revanche, a-t-il…

Lire la suite : «Je n'ai jamais frappé NKM» clame le maire poursuivi

(Vu 2 fois)