Accompagné d’un traducteur, Mahmoud L., qui vit de longue date à Moissac, a comparu devant le tribunal correctionnel pour une affaire de violences conjugales. Un dossier pas si banal que cela, ce saisonnier agricole de 62 ans au casier judiciaire vierge jusqu’ici ayant déjà purgé cinq mois de détention préventive. «Il y avait des faits de viol au départ pour lesquels l’accusé a été relaxé en raison des variations de la plaignante», confirmait…

Lire la suite : Montauban. Après cinq mois de détention, il écope de 4 mois avec sursis

(Vu 0 fois)