Michel Sapin a suscité la polémique mardi soir en laissant entendre que certains dirigeants politiques, sans les citer explicitement, ont péché par "naïveté" en laissant se développer des communautés pour permettre une meilleure intégration, en allusion à Molenbeek, devenu un bastion de jihadistes. Ce mercredi matin, Manuel Valls a souhaité éteindre la polémique : "Je ne suis pas là pour donner des leçons aux Belges".
Les autorités belges « naïves » ? Valls démine : « Nous aussi, nous avons nos quartiers sous l’emprise de salafistes »

Lire la suite : Les autorités belges "naïves" ? Valls démine : "Nous aussi, nous avons nos quartiers sous l'emprise de salafistes"

(Vu 0 fois)