Accusé à tort par deux détenus peu fiables, d’avoir introduit des téléphones et de la drogue dans la prison de Béziers, le gardien coursanais (Aude) Mohamed Bendriss (47 ans) a fait 4 mois de prison préventive à la maison d’arrêt de Seysses (Haute-Garonne). C’était en 2010. Après deux non-lieux, il avait été déclaré innocent. Entre-Temps, il a été privé de salaires (18 mois) puis a touché une demi-solde et s’est retrouvé dans la précarité.Six…

Lire la suite : Coursan. Blanchi, le gardien de prison audois va être indemnisé

(Vu 2 fois)